Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2018 6 04 /08 /août /2018 16:00
8752

8752

En m'inspirant du modèle créé par PN Sud Modélisme (photo ci dessus), j'ai entrepris la fabrication intégrale d'une remise atelier béton qui viendra compléter les installations déjà présentes sur le module 1 

432

432

Pour la petite histoire, et je n'en suis pas très fier, Gilles m'avait confié une de ses fabrications en plâtre moulé que je devais terminer et installer au côté de la rotonde. Elle m'a échappé des mains et n'a pas supporté la chute sur le sol en béton. Les dégâts étaient trop importants pour espérer la réparer. Aussi, j'ai décidé d'en reconstruire une autre dans des matériaux incassables et plus légers. 

401

401

Le premier travail consiste à tracer le plan des 4 murs sur une feuille cartonnée de 5 dixième de mm d'épaisseur qui servira après découpe au cutter de bordures d'encadrement et d'éléments de parement en relief des surfaces bétonnées.

J'utilise le Xyltech, un matériau composite à base de fibres végétales et de polymères découvert récemment dans une surface de bricolage Leclerc. Il offre des qualités exceptionnelles pour construire des maquettes et est commercialisé sous forme de panneaux le + souvent prédécoupés (120x40 ou 120X60cm) en différentes épaisseurs (5, 10, 20 mm), et sa surface déjà apprêtée est protégée par un film plastique.

j'ai utilisé une plaque de 5 mm pour la construction des murs de façade et latéraux, la découpe des portes et fenêtres se fait aisément avec un simple cutter à lame effilée, aidé d'une équerre et d'une réglette métallique.

Malgré une structure très tendre et son poids plume, le xyltech présente une surface rigide et souple à la fois. Il se travaille aisément (découpe, vissage, cloutage, ponçage, fraisage), n'éclate pas sur le chant, peut être peint sans apprêt, bref l'idéal pour nos travaux de modélisme. 

404

404

Après découpe au cutter, les chants des ouvertures peuvent être finis avec une lime douce, les parements en carton sont ensuite positionnés avec de la colle à bois. 

405

405

la structure commence à prendre forme. La découpe de la planche cartonnée constituant les encadrements est l'opération la plus longue et doit être faite avec soin au cutter. Les dimensions du bâtiment sont sensiblement identiques au modèle en pierre synthétique PN Sud Modélisme (longueur 300 mm largeur 110 mm, hauteur des murs latéraux 90 mm)

406

406

Sur cette photo, la maquette a reçu une première couche de spray ivoire pour uniformiser la couleur de base et vérifier la tenue des encadrements et parements encollés.  

407

407

j'ai essayé dans la mesure du possible de conserver un style identique à celui de la rotonde, s'agissant de structure béton. 

413

413

Le plafond est également constitué d'une plaque de xyltech qui sera rainurée sur les bords, ce qui facilitera la pose de la toiture.

412

412

5 couples sont ensuite découpés pour supporter la toiture arrondie

411

411

l'arrondi est égalisé avec une cale à poncer et permet de rattraper les petits décalages dans la découpe toujours effectuée avec le cutter. Il faut veiller à tenir cet outil bien perpendiculaire à la surface à travailler. 

416

416

L'assemblage des éléments en xyltech se fait avec de la colle contact au néoprène qui garantit une très bonne tenue immédiate. 

417

417

La première surface de toiture arrondie est réalisée dans une feuille de polystyrène de 5 dixième d'épaisseur. 

418

418

les surfaces de parement présentes sur tout le bâtiment sont découpées dans une plaque de polystyrène de 5 dixième d'épaisseur et les arrondis sur chaque coin faits à l'emporte pièce. 

419

419

la fabrication du lanterneau de ventilation supérieur nécessite une découpe précise des supports qui doivent épouser la courbe de la toiture. Leur découpe est également faite au cutter. 

414

414

Les verrières sont découpées avec une mini scie circulaire Proxxon dans du verre synthétique au format exact des ouvertures de fenêtre. Les huisseries seront ensuite peintes avec un marqueur de peinture à pointe fine. 

421

421

Le lanterneau est couvert avec une feuille de polystyrène de 5 dixième renforcée de nervures de 1 mm de largeur. Les trappes de ventilation sont tracées sur des plaques de verre synthétique au format des ouvertures avec un marqueur de peinture noire.  

423

423

Avant la pose définitive, les éléments reçoivent une première couche de peinture

431

431

Une fois le lanterneau collé, j'ai renforcé sa structure sur le pourtour et reproduit les nervures sur l'ensemble de la toiture du bâtiment. 

433

433

Un masquage est ensuite réalisé sur tout le corps bétonné du bâtiment, pour peindre les éléments de toiture à l'aérosol, en gris moyen.  

434

434

Le rideau métallique déroulant de la porte principale de la remise est reproduit partiellement, le marqueur de peinture Posca facilite sa remise en état. (c'est l'un des rares éléments récupérés sur l'épave de l'ami Gilles!!)

454

454

Les verrières sont également réalisées avec un marqueur de peinture Kaki de la marque japonaise Posca, on trouve cet article dans de nombreux coloris sur la e-boutique de ce fabricant. 

435

435

Le rideau occulte la partie supérieure de l'entrée, mais laisse un gabarit suffisant pour le passage de toutes les locos

438

438

Une lanterne extérieure est ajoutée, ainsi que la numérotation 1. Le bâtiment a reçu ensuite une couche de peinture acrylique "blanc antique Pébéo" sur toutes les surfaces bétonnées. Lorsque tout sera bien sec, un lavis Humbrol (noir, brun, beige, vert) très dilué dans du white spirit sera appliqué sur tout le bâtiment, suivi d'une patine à la terre à décor. L'objectif est de restituer l'aspect vieilli/sali de la rotonde traité de la même manière. 

456

456

Après application du lavis, je termine avec de la terre à décor dans différents coloris

458

458

Les gouttières sont faites dans un rond de laiton de 15 dixième de diamètre sur lequel j'ai soudé trois attaches également en laiton (4 dixième). Elles sont ensuite peintes couleur zinc à l'aérosol avant la pose et seront ensuite patinées. 

459

459

Une plateforme en MDF de 3mm a été collée sur le module et servira d'embase à la remise. La voie est ensuite collée, puis découpée avec la Scie Dremel ci dessus pour créer une fosse de visite dans l'atelier. Cet outil se révèle d'une précision remarquable lorsqu'il est guidé par une réglette. 

460

460

Après découpe de la fosse, une plaque de CP est ensuite collée sur le dessous du module avec ajout de marches. Une plaque de polystyrène de 1 mm d'épaisseur mise au gabarit de la remise termine l'opération et permet d'affleurer le niveau supérieur des rails. Il ne restera plus qu'à aménager l'intérieur de la remise et créer une animation bien visible de l'extérieur au travers des verrières. 

477

477

Avant la repose du bâtiment sur son socle, la fosse de visite a été peinte, puis copieusement salie ainsi que la plateforme de l'atelier. 

474

474

Un éclairage à base de ruban de leds CMS a été ajouté avec une résistance de 1 kohms. 

475

475

Les verrières permettent de bien distinguer l'intérieur de la remise. Il convient donc de l'aménager avec de l'outillage, du mobilier, et des mécanos. 

476

476

Une partie du mobilier est collé sur les murs (établis, armoires et étagères d'outillage) Il sera complété de machines outils et d'éléments divers au sol (caisses, palettes) sans oublier le personnel de maintenance. 

483

483

Le mobilier/outillage n'est sans doute pas très fidèle à la réalité, et toujours difficile à représenter faute de productions disponibles dans le commerce. L'objectif est davantage de "meubler" l'espace vide

492

492

L'ajout de deux portes métalliques issues de récup d'accessoires en résine termine la déco de cette remise/atelier

479

479

Cette étape de construction finalisée, il importe de se préoccuper du fond de décor. Mes précédentes recherches sur ce thème m'avaient conduit à tester plusieurs dioramas commercialisés chez Faller, Loco Revue, Auhagen, lesquels n'avaient pas été adaptés à mon propre réseau étagère.

J'ai donc pu faire qq essais en punaisant l'un d'entre eux représentant une cité industrielle produite par Faller, ce qui donne un avant goût de l'arrière plan qui pourra être réalisé à un stade plus avancé de la déco du premier module. 

A suivre

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Traintrain76 06/08/2018 10:53

Bonjour Monsieur Barbut,
Super travail, je souhaiterai que vous me donniez un conseil sur une réalisation que j'ai en cours.
Pourrions nous communiquer en MP;
bonne journée,
Jean-Louis

Jean-Claude BARBUT 06/08/2018 12:09

bonjour
vous pouvez m'adresser un mail à l'adresse suivante: barbut.jeanclaude@orange.fr
bien cordialement

andré guilbert 06/08/2018 07:53

bonjour JC,de nouveau une très belle réalisation ! le mal est réparé!(tant mieux pour l'ami Gilles!) c'est vrai que parfois les objets nous échappent !

Jean-Claude BARBUT 06/08/2018 08:08

bonjour, eh oui! et cela ne fait que s'accentuer en vieillissant! c'est pourquoi je n'installerai définitivement les maquettes fragiles sur le module que lorsqu'il sera suffisamment avancé niveau déco.
bonne journée

jpc 05/08/2018 10:40

bonjour

Magnifique comme d'habitude!

marc 04/08/2018 22:10

Bravo ,
vous avez de l' or dans les doigts , quel talent..

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche