Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 05:57
982

982

L'autorail Berliet RBD250 diffusé par les Editions Atlas il y a quelques années fait partie des modèles statiques les mieux reproduits, avec notamment un vitrage affleurant la caisse du meilleur effet. 

Par le passé, j'ai réalisé un couplage de deux autorails de cette série avec les moyens techniques et l'outillage dont je disposais à l'époque. Aujourd'hui, je souhaite renouveler ces travaux avec une motorisation plus élaborée, et une finition soignée permettant d'incorporer cet autorail à l'inventaire "biscatrain" La photo ci-dessus montre l'autorail en sortie de boîte devant la remise.   

084

084

La conception est classique, quatre éléments maintenus par vissage:

  • caisse
  • aménagement intérieur
  • châssis métallique
  • bogies non fonctionnels

à noter, les flancs de bogies sur ce modèle sont solidaires du châssis, ils seront déposés et montés sur les bogies. 

085

085

première intervention, dégager les vitrages latéraux qui sont maintenus par deux petits points de colle, et faire sauter les deux supports intérieurs qui servent à fixer la caisse au châssis. Les vitrages de la cabine avant et arrière sont plus difficiles à décoller, exercer une forte pression avec les doigts sur l'extérieur et on finit par les extraire 

087

087

j'ai souhaité installer des feux blancs ton chaud et rouges réversibles en utilisant les emplacements moulés d'origine, qu'il convient de percer en centrant précisément avec un foret de 8 dixième. Il faut ensuite agrandir l'optique des deux feux rouges supérieurs avec une fraise sphérique Dremel afin de pouvoir loger des micro leds CMS câblées (réf 401) . Veiller à faire ces travaux délicatement afin d'éviter de faire fondre les optiques en plastique. Les feux blancs seront ensuite agrandis avec un foret de 2 mm pour loger des leds canon BTC

108

108

Il faut impérativement peindre en noir mat l'intérieur des optiques pour éviter une diffusion par transparence de l'éclairage des feux sous le plastique. Un cure dent trempé dans la peinture permet de faire cette opération avec précision.

106

106

Lorsque la peinture noire est bien sèche, une seconde intervention avec une peinture argent permet de reconstituer la teinte d'origine des optiques de feux supérieurs. Pour les feux blancs, les cabochons en plastique disparaissent lors du percage. Ils seront remplacés par des cerclages de phare AMF87 

109

109

L'intérieur de la caisse subit le même traitement, noir mat en veillant à nettoyer le contour de chaque fenêtre si débordement à l'aide d'un coton tige imbibé de diluant. 

110

110

Les leds CMS rouges sont enfilées à plat côté éclairant vers le sol à l'intérieur des feux supérieurs, où elles seront collées. Une goutte de résine Soliq polarisée avec la lampe UV simule le vitrage des feux. 

111

111

Un test d'éclairage avec une résistance de 2 Kohms permet de vérifier qu'il n'y a pas de fuite.

156

156

les leds canon BTC sont soudées en parallèle sur leur pattes et leur corps est peint en noir mat.

158

158

Elles sont ensuite collées dans leur logement en les faisant déborder légèrement pour installer des cerclages de phares AMF 87

159

159

test d'éclairage en réduisant l'intensité avec une résistance de 18 Kohms

130

130

j'ai confectionné un plafonnier en polystyrène de 1,5 mm d'épaisseur pour fixer le ruban de leds CMS sur l'une des faces 

114

114

Sur l'autre face, trois rubans adhésifs cuivrés conducteurs pour raccorder sous la toiture les feux AV et AR de l'autorail: sur la photo

supérieur: cathodes leds blanches AV et rouges AR (fil blanc décodeur, intercaler une résistance de 15 Kohms) 

central: anodes des 8 leds (fil bleu décodeur)

inférieur: cathodes leds blanches AR et rouges AV (fil jaune décodeur, intercaler une résistance de 15 Kohms) 

 

117

117

Sur cette photo, le plafonnier est positionné sous la toiture après soudure des différents fils et résistances sur les trois pistes cuivrées, ce qui les masque totalement. Un quatrième fil vert est raccordé au négatif du ruban de leds CMS. La sortie des fils se fait à la verticale de l'axe de rotation du bogie moteur AR (qui sera confectionné ultérieurement) 

133

133

Avant de reposer les vitrages, j'ai traité la caisse à l'aérographe avec les patines acryliques à solvant Décapod. Préalablement, j'ai sali avec un lavis crasse très dilué les abords des aérateurs, échappement, avertisseurs, encadrements de portes, et zones de tamponnement AV et AR. Je ne développerai pas davantage la méthode employée, qui reste identique à celle utilisée dans mes précédents articles traitant de la patine. 

134

134

terminé pour la déco de la caisse, je peux maintenant reposer les vitrages, et attaquer les travaux de motorisation et aménagements intérieurs, qui feront l'objet d'un second article. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

huard jean paul 13/06/2018 20:03

Bonsoir belle démonstration de l’amélioration de l'autorail Berliet amicalement jean paul

NOURRY 13/06/2018 09:40

Bonjour
Encore bravo à vous, iastucieux l'utilisation des bandes cuivrées, par contre comment les avez vous alimentées, un petit croquis serai le bienvenu.
Merci

Présentation

  • : biscatrain
  • : réalisation de réseaux modèles de trains à l'échelle HO biscatrain et nanotrain à l'échelle N et travaux de restauration de locos, motorisation, digitalisation, construction de kit laiton, bricolages divers et variés.
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche