Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2018 3 23 /05 /mai /2018 18:24
010

010

Après la motorisation et digitalisation de la motrice de tête, les travaux se poursuivent sur les cinq autres voitures de la rame. La voiture intermédiaire (N°2) est terminée. Sur cette photo, nous voyons au premier plan une voiture d'extrémité (N°3) dont les principaux éléments sont positionnés. J'ai prévu d'équiper les voitures 1 - 2 - 5 et 6 de lamelles de contact, ce qui devrait garantir une alimentation sans faille de toute la rame.

004

004

les compartiments voyageurs sont peints et seront équipés de voyageurs (sol gris, banquettes brun/orange, cloisons et cabine conducteur crème) A noter que la disposition des aménagements intérieurs est différente selon qu'il s'agisse d'une voiture intermédiaire ou d'extrémité.

013

013

Les sièges du compartiment 1ère classe sont traités dans un brun plus foncé.

011

011

la voiture de queue est équipée de feux leds canon, ce qui nécessite de découper le châssis Jouef comme représenté sur la photo, la cabine conducteur est aménagée. Cet élément sera positionné par collage à l'intérieur de la caisse. Les leds sont ensuite positionnées sur les feux préalablement percés avec un foret de 2 mm. Veiller à réduire la longueur des têtons des leds qui doivent simplement affleurer en sortie de la caisse. Des cerclages SMD sont ensuite ajoutés par collage avec Micro Kristal Clear

012

012

Avant d'installer les leds, j'ai repeint en noir mat l'intérieur sous la cabine conducteur. La présence de résistances de 5 Kohms sur chaque cathode atténue très sensiblement l'intensité de l'éclairage 

975

975

Le châssis de chaque voiture et l'intérieur des toitures ont été débarrassés de toutes les excroissances issues du moulage Jouef d'origine, ce qui permet de positionner tous les compartiments intérieurs par simple collage. Une fraise dremel montée sur flexible facilite cette intervention. 

980

980

A la hauteur des pivots de chaque bogie, j'ai percé trois trous de 1mm qui permettent de faire passer les deux fils des attelages conducteurs REE et le fil reliant une file de roue de chaque bogie.  

981

981

j'ai conservé le système de fixation d'origine des bogies avec la lamelle de contact assurant la prise de courant sur chaque file de roues de chaque bogie. Un fil est soudé sur cette lamelle, ce qui assure une connexion électrique plus sûre que la vis en laiton. Les timons à élongation variable Roco sont fixés par vissage après taraudage dans le châssis (1,8 mm) en respectant un espace de 2 mm par rapport à l'extrémité de chaque caisse. Deux trous de 1mm sont percés sur la structure arrière des timons à élongation Roco pour permettre le cheminement des fils conducteurs REE sans bloquer leur articulation. 

015

015

Comme pour la motrice, j'ai confectionné une réglette (cette fois ci découpée dans une plaque de polystyrène de 2 mm d'épaisseur. Sur une face est collé le ruban de leds CMS alimenté en continu via un petit pont redresseur + résistance de 2 Kohms pour réduire sa luminosité. Sur l'autre face, deux rubans cuivrés adhésifs qui cheminent le courant des rails d'une voiture à l'autre via les attelages conducteurs REE

016

016

La voiture de queue est équipée d'un décodeur de fonction programmé sur la même adresse que la motrice de tête, le fil rouge et noir est soudé sur chaque bande cuivrée, et les fils assurant l'inversion des feux (bleu, blanc et jaune) sur une petite platine reliée au fil limande alimentant les dits feux. Un ruban adhésif double face isole ces composants de la réglette. 

018

018

Des essuie vitres SMD ont été installés ainsi qu'un attelage Sharfenberg Jouef. Sur la voiture de queue, j'ai remplacé également les tampons avec des modèles de récup Mistral plus conformes

019

019

éclairage en marche réversible.

023

023

Une plaque de polystyrène ferme le châssis sous la cabine conducteur. 

024

024

Les attelages magnétiques conducteurs REE ont l'avantage d'être discrets, faciles à câbler et fiables au niveau de l'accouplement et de la connexion électrique, ce qui permet d'alimenter toute la rame. De plus, le dételage de chaque voiture s'opère sans problème en écartant simplement les éléments. 

025

025

L'intervalle entre chaque voiture a été calculé pour une inscription sur des courbes serrées. Sur cette photo, nous voyons les voitures 3 et 4 accouplées 

028

028

Les deux dernières voitures sont équipées de rampes d'éclairage selon la même disposition que le reste de la rame. Le principe est d'assurer un éclairage constant et individualisé sur chaque voiture avec un courant continu via un mini pont redresseur ce qui permet d'éviter le scintillement des leds alimentées par le feeder (bande cuivrée) lequel chemine le courant des rails via les attelages conducteurs REE. Par ailleurs, on obtient un éclairage mieux équilibré qui ne "pompe" pas sur le décodeur. 

027

027

zoom sur le montage, les deux pattes + et - du pont redresseur sont soudées au dos de la réglette sur les pôles correspondants du ruban de leds CMS. L'alimentation en courant alternatif se fait via les deux rubans cuivrés en intercalant une résistance de 2 Kohms sur chaque voiture.

031

031

les premiers tests de circulation sur mon module confirment un éclairage fiable puisque 4 voitures sur 6 contribuent à la captation du courant 

937

937

Il est temps maintenant de procéder à une patine pour uniformiser le vieillissement de la rame dont la livrée d'origine datant d'époque différente comporte des différences de couleur. 

048

048

Les toitures inox ont été traitées à l'aérographe avec les patines acrylique à solvant Décapod (en l'occurrence le noir sale mat toiture) les traverses de tamponnement, bogies, roues et bas de caisse couleur crasse/poussière/voile de rouille. Les flancs de roues avaient été peints préalablement avec un gris Humbrol 27.

044

044

Le traitement à l'aérographe nécessite un nettoyage rapide des bandes de roulement de chaque roue à l'aide de cotons tiges imbibés de diluant. 

046

046

La finition est faite avec quelques touches de peinture noire diluée sur les lames à ressorts des bogies.

040

040

Terminé, la rame a changé d'allure. Certes, il resterait beaucoup d'améliorations à réaliser sur ce matériel ancien dont la gravure n'est plus au standard d'aujourd'hui. Sur le plan mécanique et électrique, l'essentiel est fait. Bien sûr, certains éléments grossiers, vitrages, marchepieds, mains montoires, difficilement modifiables, resteront en l'état. N'oublions pas que c'est du Jouef de la belle époque qui a le mérite d'exister chez de nombreux amateurs modélistes.  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche