Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 05:21
851

851

Les travaux de la semaine portent sur la remotorisation et la digitalisation d'une ancienne rame budd Jouef de 6 éléments confiée par un amateur désireux de remettre ce matériel au goût du jour.

Les modifications prévues concernent la fabrication d'un nouveau bogie moteur plus performant, le remplacement de tous les essieux de la rame, l'éclairage des feux AV et AR par leds, la pose de  deux décodeurs (moteur et fonction) respectivement sur l'élément de tête et de queue, l'installation de timons à élongation variable, d'attelages magnétiques conducteurs REE, changement des pantographes, aménagement intérieur avec personnages, éclairage intérieur de la rame.

La photo ci dessus présente la motrice démontée dont le moteur et les éléments de transmission bruyants et peu performants seront remplacés.  

895

895

le premier travail consiste à réaliser des gorges dans quatre roues issues d'essieux LMT 14 (fourniture Limousin Modélisme train) diamètre 11,4 mm afin de les équiper de bandages d'adhérence Roco. J'utilise la fraiseuse Proxxon aménagée en tour à métaux ce qui permet de traiter cette opération avec une précision de l'ordre du dixième de mm (diamètre de la gorge 10,7 mm) L'outil est serré dans un petit étau lui-même bloqué sur la table à coordonnées de la fraiseuse. 

897

897

Sur cette photo, nous voyons deux essieux LMT 14 traités dont l'entre pointes ne correspond pas à celle du bogie moteur Jouef. De plus, les roues Jouef de l'élément moteur sont montées sur des arbres de 1,8 mm contre 2 mm pour les LMT. Comme je ne souhaite pas utiliser le type de transmission d'origine peu efficace, je vais fabriquer un nouveau bogie moteur. 

898

898

Les longerons du bogie moteur sont découpés à la micro scie circulaire Proxxon dans une plaque époxy, puis collés provisoirement l'un sur l'autre, idem pour le support d'origine Jouef qui va servir de guide pour le perçage des entraxes d'essieux. (diamètre 2 mm)

900

900

Les deux longerons sont ensuite décollés. Le moteur est un Mitsumi équipé de deux vis sans fin (module 0,4) qui attaqueront directement deux roues dentées de récup (Roco). Les volants d'inertie (Micro Modèle) seront en fait tronçonnés en deux car les modèles présents sur la photo engagent trop le gabarit sous le châssis. 

901

901

A nouveau, utilisation de la fraiseuse Proxxon pour créer un berceau qui accueillera le moteur. La profondeur du fraisage doit être calculée précisément pour une transmission souple vis sans fin/pignon moteur  

902

902

Un carter dont la largeur est la même que celle des pignons Roco constitue la base du bogie moteur. Lors du collage, bien vérifier que les quatre roues sont en contact avec les rails.

903

903

le moteur est ensuite positionné sur son berceau par simple collage. A noter que la partie cuivrée des longerons servira à souder les lamelles de contact pour l'alimentation du décodeur. Sur l'un des côté veiller à isoler la bande cuivrée pour éviter un court circuit. 

904

904

les flancs de bogie Jouef sont conservés et découpés pour être installés de part et d'autre du moteur. Ce dernier est coiffé d'une bride en laiton qui servira de support de rotation du bogie. Les flancs sont vissés et collés.

905

905

Avant la pose définitive de la bride en laiton, une vis de 2,5 mm a été soudée, tête à l'envers. Elle servira d'axe de rotation du bogie moteur 

906

906

Les lamelles de contact sont découpées dans une plaque de chrysocal et frottent sur les flancs internes des roues. Elles sont soudées sur la bande cuivrée des longerons et traversées d'une tige de laiton de 5 mm pour l'alimentation au décodeur via deux fils rouge et noir. 

914

914

Terminé pour le bogie moteur. Les volants d'inertie ont été réduits en épaisseur. Le fonctionnement et les ralentis sont excellents et plus rien à voir niveau sonore avec la motorisation d'origine Jouef. Une large rondelle a été collée sur la bride du moteur pour une meilleure assise de la motrice

911

911

Le bogie reposera sur une traverse en laiton qui relie la verrière Jouef, après découpe du plancher pour permettre sa rotation. 

907

907

Pour le bogie porteur, il est possible de conserver le support d'origine Jouef après avoir dégagé les traverses en laiton pour les repercer au diamètre de 2 mm. Par contre, il est nécessaire de couder légèrement ces traverses pour éviter que les deux essieux LMT flottent latéralement. 

910

910

Vue de dessous du bogie porteur. Il faut l'équiper de nouvelles prises de courant car les palpeurs d'origine Jouef ne sont plus adaptés aux essieux LMT

916

916

les lamelles de contact en chrysocal sont soudées sur une plaque époxy isolée collée sous le bogie 

919

919

Deux tiges en laiton traversent le châssis pour les connexions électriques avec le décodeur. Là également, j'ai ajouté une rondelle collée sur le bogie pour une meilleure assise.

920

920

Elles servent également à limiter la rotation du bogie sur son axe

918

918

L'aménagement intérieur nécessite quelques charcutages pour laisser un débattement suffisant au bogie moteur. La mise en peinture sera faite ultérieurement sur tous les éléments de la rame.

922

922

Il importe de vérifier que les deux bogies s'inscrivent correctement sur des courbes, ici un test avec un élément de rail Roco R5 (rayon 54 cm) qui laisse de la marge, en fait, j'ai prévu que cette rame puisse passer sur des rayons plus étroits. 

926

926

Les voitures seront équipées de timons d'attelages à élongation variable Roco modifiés, avec des attelages magnétiques conducteurs REE qui relieront toute la rame. La partie la plus délicate est achevée, mais il reste encore pas mal de travaux à réaliser. 

A suivre

Partager cet article

Repost0

commentaires

Voillat Stéphane 10/05/2018 12:03

Salut Jean-Claude, toujours le soin des détails, c'est cela qui m’impressionne le plus dans tes articles.
Félicitations.
Stéphane

manu-bois 10/05/2018 09:01

bonjour, pourquoi mettre des lamelles de contact sur les roues du bogie moteur alors que les roues sont bandagées??merci

BARBUT 10/05/2018 18:08

bonjour
on pourrait effectivement s'en passer, mais dans les courbes, les boudins des roues font parfois contact avec les rails, ce qui peut être un plus.

Jean-Claude 06/05/2018 11:59

belle prouesse, j'ai eu jadis une rame 2 éléments sur laquelle j'ai fait l'erreur de mettre un kit Iprod qui n'était pas vraiment adapté d'où l'impossibilité de remettre un aménagement et la mécanique d'origine toujours aussi bruyante...Je pense qu'on peut reproduire cet exemple à tous les anciens matériels Jouef.
J'ai hâte de voir la suite...
Par contre j'ai une petite questions : comment fixer la roue pendant l'usinage de la gorge ? (car pas question de la remettre sur l'axe d'origine)

BARBUT 10/05/2018 08:15

C'est vrai que la transmission n'est pas géniale, qq soit la qualité du moteur de remplacement. Le mieux est de changer intégralement la motorisation. la roue à usiner (LMT14) est à maintenir sur son axe pour celle non isolée, pour l'autre isolée, il faut la sortir de son essieu LMT 14, l'installer provisoirement sur un autre axe de même diamètre 2mm pour ensuite l'usiner. N'importe quel axe peut faire l'affaire, notamment les essieux des voitures intermédiaires Jouef sont au bon diamètre.

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche