Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 05:00
711

711

Après les travaux d'installation d'un décodeur sonore ESU (programmation TMC Bastiani chez Modélisme Train) j'ai dû revoir le système de captation du courant défaillant, suite à des plantages fréquents alors que 7 essieux participent normalement à l'alimentation du décodeur (loco 4 tender 3). Le constructeur a tout simplement "oublié" d'alimenter une file de roues motrices. Lors du démontage du carter maintenu par 10 vis, j'ai constaté qu'il manquait un fil de laiton chargé de conduire le courant sur toutes les lamelles de contact, opération qu'il est assez facile de corriger.

Mais le remontage n'est pas aisé, car les fils d'alimentation trop courts soudés à l'intérieur du carter ont dû être coupés pour réparer ce dernier, et j'ai dû les ressouder à l'extérieur après avoir réalisé un feeder au niveau du 4ème essieu moteur. Cela reste très discret au vu de cette photo. Le plus gros problème est de maintenir les lamelles de contact isolées du châssis métallique pour éviter un court circuit. Un petit morceau de ruban scotch sur chaque plot a été la solution.

On peut déplorer tout de même la légèreté des contrôles qualité du fabricant, car ces locos ne sont pas des produits bas de gamme, c'est vrai que c'est du made in China!!    

702

702

Maintenant, je peux entraîner les roues motrices en établissant un contact sur deux roues, opération nécessaire pour couvrir tout le rayonnage et l'embiellage avec un mélange humbrol couleur boue (noir, brun, beige) sans oublier le châssis et les conduites, tubulures, cylindres situés sous le tablier. 

703

703

Dans un premier temps, je peins uniformément tous les organes de roulement et les châssis de la loco et du tender

704

704

La cheminée et la partie supérieure de la chaudière est peinte en noir brillant. Quelques touches de rouille appliquées çà et là sur la structure avec la pointe d'un pinceau fin. Elles seront atténuées lors du traitement suivant à l'aérographe. 

705

705

sans oublier des traces de tartre au voisinage des soutes à eau et des tuyauteries, robinets.

710

710

La finition se fait avec diverses patines acryliques à solvant décapod (crasse, boue, voile de rouille, poussière, délavé teintes froides) pulvérisées sur toute la structure. L'embiellage est sali et graissé après toutes ces interventions. Les bandages de toutes les roues conductrices sont soigneusement nettoyés avec du diluant appliqué au coton tige.  

724

724

Je n'ai pas pu garder les tiges de piston (pièces de détaillage) qui freinent la rotation du bissel avant, toutefois je les ai sectionnées afin de masquer le trou correspondant dans le bloc cylindre. 

718

718

Bonne pour le service, ici en tête d'une rame de "boites à tonnerre" Fleischmann

Partager cet article

Repost0

commentaires

%Marc 02/04/2018 14:00

Bravo ,
très belle patine..

OUI , il faut reconnaître un manque de qualité totale , sur nos machines ..
il y a toujours un défaut qui aurait pu être revu avant la fabrication de la machine..
en vérité , nous vivons dans un monde ,ou les gens ne vont pas contrarié la hiérarchie,
si , c' est vu comme sa , on fabrique comme sa...
ce n' est pas un manque de professionnalisme , juste dans le monde que nous vivons..,

encore bravo...

Voillat Stéphane 31/03/2018 16:10

La dernière image donne une réussite parfaite, merci de donner des explications, salut Jean-Claude.

Jmgclaude 31/03/2018 10:24

Toujours très intéressant et bien expliqué.
Merci

huard 31/03/2018 09:45

Bonjour beau travail félicitation amitiés jp

Présentation

  • : biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche