Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 07:24
581

581

Il arrive parfois qu'un modèle de loco originale et rare se présente sur la plateforme Ebay.

En l'occurrence, cette magnifique loco vapeur en version collector (class 214.04 OBB) a retenu mon attention, malgré un descriptif du vendeur qui précisait qu'elle était statique et donc condamnée à rester dans son étui en plexiglas, ou dans une vitrine, mais j'avais déjà ma petite idée!!!

Il s'agit d'une 142 Liliput, dont la qualité de reproduction est au RV, notamment un embiellage très fin fonctionnel. C'est ce qui m'a décidé à tenter une motorisation après examen attentif des organes de roulement. Le châssis de la loco est métallique, la chaudière en plastique, avec un tender monobloc tout métal, ce qui lui confère une bonne assise sur les rails.

Je vous propose donc d'examiner les différentes étapes de sa restauration.  

 

587

587

Un rapide examen du tender montre que le fabricant avait prévu une motorisation......qui n'existe pas sur le modèle acquis!!!, peut-être que le vendeur a tenté cette opération, sans succès apparemment, et j'ai dû revoir les différents organes de roulement pour adapter une transmission sur trois des quatre essieux existants. 

588

588

Le dessous du châssis est très bien reproduit, les 4 essieux sont montés sur des axes suspendus conférant à la loco un contact parfait avec le rail sur chacune des roues. 

589

589

Là, cà se gâte, un des essieux du tender est voilé, et il va falloir se creuser les méninges pour motoriser l'engin, le support étant moulé dans un bloc métallique très compact. 

591

591

C'est parti. Première intervention, ôter les roues dont aucune n'est pourvue de bandages d'adhérence, et pour cause!!! Une chance, j'ai retrouvé dans mes tiroirs deux bogies de tender Roco neufs avec un diamètre de roues à rayons identiques, dont quatre sont équipées de bandages.

592

592

Sur cette photo zoomée, nous voyons les paliers des trois premiers essieux (diamètre 2 mm) et un quatrième flottant suspendu par un ressort de compression. Egalement, un alésage qui était prévu pour installer des pignons de transmission sur les trois premiers essieux. N'ayant pas de moteur adapté au bâti, j'ai arasé toute sa partie supérieure avec une scie à métaux 

594

594

L'utilisation d'essieux Roco équipés de pignons centraux nécessite de creuser profondément le bâti moteur, opération réalisée avec précision avec une fraiseuse Proxxon

595

595

Toutefois, il n'est pas possible d'attaquer directement les essieux moteurs par vis sans fin. Il faut donc adapter un jeu de pigons intermédiaires sur l'essieu 1 et 3. Ceux ci (toujours des Roco issus des bogies précités) ont un alésage de 2,5 mm, et tourneront librement sur un axe de même diamètre réalisé dans un rond de laiton. La disposition du moteur (Mitsumi) permet de loger un volant d'inertie (Micro-Modèle)

596

596

Pour ce modèle, j'ai souhaité obtenir une transmission sur trois des essieux. Une chance, les pignons en laiton ci dessus (origine Jouef) correspondent exactement à l'entraxe de chaque essieux. Il faut donc les repercer au diamètre adéquat (2 mm) opération réalisée avec une perceuse à colonne en plaquant les pignons sur le dos maintenus sur un collant double face.

598

598

Sur cette photo, nous voyons que la transmission est effective sur les trois premiers essieux dont les deux premiers sont pourvus de bandage d'adhérence. Le pignon en plastique d'origine sera remplacé, son palier étant dégradé par le fraisage du bâti. 

599

599

Reste encore une étape délicate, qui consiste à fabriquer dans une plaque de laiton deux longerons pour fixer les axes des pignons intermédiaires. Ils seront soudés sur ces longerons en veillant à obtenir une transmission souple sans point dur, autant sur les vis sans fin que sur les pignons des essieux moteurs.  

600

600

Ouf! opération réussie, le moteur peut être positionné sur son berceau où il est collé. le pignon en laiton jouef a été intercalé entre le 1er et le deuxième essieu, il tourne librement sur un axe en acier de 2 mm 

601

601

le quatrième essieu flottant recevra un ressort souple de compression pour assurer une bonne captation du courant.

603

603

La captation du courant se fera sur les quatre roues du tender + 4 roues de la loco. Les lamelles de contact sont soudées sur une plaque de circuit imprimé isolée sur deux pistes. Elle est positionnée et collée sur le berceau du châssis.

605

605

A ce stade, je peux remonter le tender pour faire un premier test de roulement en régime analogique sans la loco. C'est OK

608

608

Il convient maintenant de voir comment raccorder mécaniquement et électriquement la loco au tender, et profiter de ce démontage pour installer des feux fonctionnels.  

610

610

Le timon d'attelage est réalisé dans une barre de laiton rigide de 5X2,5 mm de section percée aux deux extrémités

612

612

Des lamelles de contact découpées dans une plaque de chrysocal sont soudées sur une plaque de CI constituée de deux pistes isolées. La prise de courant se fera sur les flancs internes des quatre roues centrales de la loco.

614

614

j'ai installé des micro leds CMS BTC câblées dans chaque lanterne en les perçant délicatement avec un foret de 5 dixième. Elles seront raccordées au décodeur situé dans le tender. 

615

615

j'ai renforcé le timon d'attelage en soudant deux profilés en U qui serviront en outre de support aux câbles limande:

2 fils pour la prise de courant loco/tender

2 fils pour l'éclairage des lanternes AV loco 

618

618

La chaudière peut être maintenant reposée sur le châssis. Nous voyons que le débattement du timon est important et permet une inscription dans les courbes les plus serrées. Les câbles sont collés de chaque côté du timon. 

616

616

Dernier contrôle pour vérifier que la loco roule sans résistance sur les rails, une fois que tous les éléments sont remontés. C'est OK

619

619

Premier test sur le circuit d'essai. le fonctionnement est souple, la prise de courant excellente, mais la loco manque de puissance, malgré un tender métallique assez lourd. Il reste encore un volume important à l'intérieur permettant d'envisager un lestage supplémentaire

624

624

J'ai utilisé un lest en plomb issu d'une ancienne loco vapeur Jouef, je l'ai limé pour pouvoir le loger à l'intérieur du tender, à la verticale des deux essieux bandagés. Et là cela change tout!! Cette fois ci, la force de traction est nettement améliorée, digne d'une loco de cette taille!!! 

622

622

J'ai utilisé un décodeur Lenz silver direct, mais j'ai dû modifier son emplacement par rapport à cette photo, du fait de la présence du lest en plomb. En définitive, il sera logé sous la soute à charbon qui est un élément plastique rapporté escamotable. 

625

625

La connexion avec le décodeur est réalisée sur une petite platine de CI qui sera recouverte par le bac à charbon.  

626

626

Les lanternes AR ont été percées pour loger deux leds canon TC. Elles seront programmables avec la touche AUX 1 du décodeur, ce qui permettra de les éteindre lorsque la loco sera attelée. 

627

627

Par contre, les feux AV sont programmables avec la touche F0

628

628

Il ne reste plus qu'à adapter un attelage qui n'existait pas sur ce modèle, ici un roco fera l'affaire, mais pas la place pour un système à élongation variable!!!

635

635

La soute à charbon en plastique a été reposée, j'ai ajouté du véritable charbon. 

149

149

Et pour finir, nous retrouvons la loco qui fait ses premiers tours de roues sur le réseau de Jacques Pour tout vous dire, l'ami Gilles s'était joint à moi pour la lui offrir à l'occasion de son anniversaire qui a été fêté dignement comme il se doit.  

 

BON ANNIVERSAIRE Jacques!!!

 

mais aussi

 

BON ANNIVERSAIRE Biscatrain qui fête aujourd'hui ses 7 ans d'existence

                         - 2302655 visiteurs uniques

                         - 5414470 pages consultées

merci à tous les fidèles lecteurs et à + pour de nouvelles aventures

 

 

Partager cet article

Published by piouls - dans trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Guilbert André 10/01/2016 08:18

bonjour j-c,en effet il en a de la chance l'ami jacques ! j-c tu es un véritable orfèvre,voilà une machine collector et exceptionnelle qui grâce à tes "pouvoirs" a pris vie !!! bravo ! je profite de l'occasion pour te présenter mes meilleurs voeux ainsi qu'à tous tes proches pour 2016,bonheur et santé. continues de nous faire rêver...

Claude SONNTAG 08/01/2016 19:22

Bon anniversaire

Laurent 07/01/2016 22:20

Bonjour,
Quel travail d'orfèvre sur cette superbe machine qui à fait un heureux! Félicitations et tous mes meilleurs voeux, santé et bonheur pour cette nouvelle année.

Merci de nous faire partager votre passion, un régal.
Bien cordialement.

Présentation

  • : biscatrain
  • biscatrain
  • : réseau miniature modèle de trains à l'échelle HO Biscatrain
  • Contact

glossaire

A la demande de nombreux internautes, et pour faciliter leur recherche, j'ai entrepris de constituer un glossaire regroupant tous les articles, photos et vidéos diffusées depuis la création du blog en janvier 2008.

Recherche